tumblr_mmamf34T0V1s32mpwo1_500

PANAFLEX SOLOFLEX GENUFLECT POPE
WHAT THE WORLD NEEDS NOW IS BABIES, GUNS AND HOPE
GUARDIAN ANGEL DUST IN THE WIND CRIES MARY
WANNA BE MADONNA BUT THE PRICE IS TOO HIGH, VERY

Je sais qu'il n'aurait pas aimé que je parle de lui. Les hommages et autres ronds de jambe, c'était pour les hypocrites. Mais que veux-tu, je ne peux m'empêcher d'avoir mal pour lui. Le vieux n'était pas dupe. Les enterrements, me disait-il, c'était des célébrations de cons. Si on doit être célébré, c'est de son vivant, sinon, autant pisser dans un violon. Le bal des faux-culs approche. Je l'entends rire par dessus mon épaule face à toutes les gueules cassées qui vont se ramener pour balancer un signe de croix tremblant devant le cercueil. A part quelques uns de ses amis du même monde que lui bien évidemment. C'est que pour rentrer dans le cercle, fallait être trié sur le volet. Il était comme ça, mon paternel. Rien à branler des autres, de leur pseudo douleur en carton pâte. Peut-être était-ce la faute aux mandales reçues étant môme. Plus rien ne l'affectait aujourd'hui. Et certainement pas les petits dramas qu'on s'invente histoire de se donner un semblant de superficie à son existence fadasse.

C'était un sacré bonhomme, tout de même, mon père. Mais je crois qu'on doit tous se dire ça. Mais lui...Je crois que j'aurai été beaucoup plus sympathique, sans son éducation. Toujours toiser le plus fort, ne jamais blâmer le plus faible. Dire ce qu'on a à dire, quitte à emmerder profondément le politiquement correct. Le message s'est parfois perdu en chemin mais je crois qu'il va se remettre en place dans ma cervelle. Je repense à ses leçons, à ce qu'il a été. A la souffrance qu'il a enduré, celle qu'il m'a toujours caché, celle qu'il a toujours affronté. Je repense à lui, en pleurs quand ma mère a failli payé le prix fort, il y a presque trente ans de ça. La peur viscérale de la perdre et les heures enfilées à son chevet tandis qu'un autre mec n'aurait pas tenu deux secondes à ses côtés à l'annonce du pronostic, puis du handicap. Loin de moi l'idée d'en faire un héros, mais il avait cette belle pugnacité, ce beau courage. Et puis cette adulescence si mignonne, même encore à 70 ans. 

J'espère que je serai une adulte aussi tough et cool que lui. J'espère qu'il sera fier de mon sérieux et de mes conneries. J'espère qu'il se dira que sa gamine est définitivement digne de son blaze. Où qu'il soit maintenant. J'espère ne pas le décevoir.